19.3.2020, 21:16

Suite à la pandémie de coronavirus, ŠKODA AUTO a fermé toutes ses usines en République tchèque pendant deux semaines dans un premier temps

  • La production a été interrompue dans les usines de Mladá Boleslav, de Kvasiny et de Vrchlabí le mercredi 18 mars 2020
  • Pendant l'interruption de la production, les collaborateurs perçoivent 70% de leur revenu moyen du 19 au 29 mars 2020 et 75% du 30 mars au 5 avril 2020
  • Il s'agit avant tout de fidéliser tous les collaborateurs au cours de cette période
  • La production de modèles ŠKODA a redémarré en Chine et la fabrication en Inde et en Russie se poursuit jusqu'à présent

Mladá Boleslav / Cham, le 19 mars 2020 – Hier soir, à 22 heures, en concertation avec le groupe Volkswagen et avec le syndicat KOVO, ŠKODA AUTO a interrompu dans un premier temps pendant deux semaines la production dans ses usines tchèques de Mladá Boleslav, de Kvasiny et de Vrchlabí à cause de la pandémie de coronavirus. L'entreprise interrompt de manière ordonnée la fabrication dans ses usines et procède à l'équilibrage de sa chaîne d'approvisionnement afin de garantir une gestion des processus stable. Dans l'état actuel de la situation, le redémarrage est prévu pour le 6 avril 2020. Pendant ce temps, la production de modèles ŠKODA a repris dans les usines chinoises.

Le directeur général de ŠKODA AUTO, Bernhard Maier, justifie l'interruption de la production en ces termes: «Avec nos quelque 37'000 collaborateurs dans la seule République tchèque, nos responsabilités s'étendent bien au-delà des portes de nos usines. Il faut tout faire pour ralentir la propagation du virus et pour protéger et aider celles et ceux qui sont particulièrement touchés, c'est-à-dire surtout les personnes âgées et les individus souffrant de maladies préexistantes. Les canaux de distribution sont également perturbés dans la plupart des pays du fait des consignes officielles.»

Au 19 mars 2020 à 15 heures, ŠKODA AUTO compte trois personnes contaminées par le virus dans ses rangs. L'entreprise s'est immédiatement occupée des collèges concernés. Leur état de santé est stable. Les postes de travail ont été soigneusement désinfectés afin d'éviter toute nouvelle propagation du virus. D'autres collaborateurs sont en quarantaine chez eux par mesure de précaution.

ŠKODA AUTO assume une immense responsabilité vis-à-vis de ses collaborateurs, de ses clients, de ses fournisseurs et de son organisation commerciale. C'est pourquoi le directoire a décidé de fermer les trois usines tchèques. Au début de l'interruption de la production, tous les collaborateurs perçoivent 70% de leur revenu moyen du 18 au 29 mars alors que ce taux passera à 75% du 30 mars au 5 avril 2020.

A l'heure actuelle, ŠKODA finance cette période difficile et ses conséquences à l'aide de ses propres fonds pour le moment. L'entreprise cherche avant tout à fidéliser tous les collaborateurs au cours de cette période. Comme le souligne le directoire, les répercussions et la durée de cette crise sont encore inconnues. L'industrie et les entreprises tchèques sont extrêmement sollicitées. Comme dans d'autres pays européens, il faut donc que l'État apporte son soutien. Adossée aux associations, ŠKODA AUTO discute d'un tel soutien avec le gouvernement. Les marchés dans lesquels les produits de la marque sont distribués sont sensiblement touchés, y compris en raison des décisions de la plupart des gouvernements de fermer les commerces. Dans certains pays, seul le service est partiellement ouvert pour maintenir la mobilité individuelle.

L'équipe de coordination de ŠKODA AUTO surveille et analyse continuellement la situation. Toutes les mesures relevant de l'entreprise dans le cadre de la pandémie de coronavirus se fondent sur les conseils des experts.

Pendant ce temps, toutes les usines de SAIC Volkswagen qui produisent des véhicules ŠKODA ont rétabli la production sur le site de Changsha en Chine. Les usines fabriquant des modèles ŠKODA en Russie n'ont encore subi aucune restriction. En Inde, l'usine d'Aurangabad maintient son activité malgré des réductions de capacité. Comme prévu, l'usine indienne de Pune suspend actuellement ses opérations, car elle est en cours de conversion pour accueillir la fabrication de la nouvelle famille de modèles dans le cadre du projet INDIA 2.0.

 

Share this: